Le choix alimentaire de votre chien et de votre chat est important.

Un aliment pauvre en allergènes

Certains aliments pour chien et chat renferment des éléments susceptibles de provoquer des intolérances digestives voir des allergies alimentaires. Les protéines sont en cause. Les plus couramment allergènes sont, chez le chien et le chat, les protéines de boeuf. Il est donc idéal d’éviter les aliments à base de boeuf. Les intolérances alimentaires se traduisent par des troubles digestifs tels que des diarrhées ou des vomissements chroniques.

Un aliment riche en fibre

Les fibres permettent de stimuler le transit et évite ainsi les constipations chroniques. Chez le chat et chez certains chiens à poils longs, les fibres rajoutées dans l’aliment vont favoriser l’élimination des poils dans les selles et éviter ainsi les vomissements de boules de poils. Les fabricants de croquettes premium (animalerie, vétérinaire) proposent ce type d’aliments supplémentés en fibres. Les fibres habituellement utilisées sont le psyllium. Il va naturellement hydrater le contenu digestif en attirant l’eau faisant ainsi office de "balai" digestif.

Un aliment riche en protéines de haute valeur nutritionnelle

Les protéines sont essentielles dans le renouvellement cellulaire. L’intestin nécessite un apport en protéines et en acides aminés de qualité. Ils seront mieux absorbés et mieux utilisés.

Un aliment riche en lipides et en acides gras essentiels

Les graisses doivent être faciles à digérer. Les lipides nécessitent, pour être absorbés par l’intestin, une émulsification. La bile, liquide sécrété par la vésicule biliaire, permet le passage des graisses à travers la barrière intestinale. Des lipides difficilement digestibles vont ainsi moins bien traverser la barrière intestinale et rester dans la lumière digestive. Il en résulte des selles plus volumineuses, malodorantes, d’aspect luisant, parfois diarrhéiques.

C’est pourquoi la qualité des lipides dans l’aliment de votre animal est incontournable pour une digestion adéquate. Notons également l’intérêt d’un apport suffisant en acides gras essentiels. Il s’agit de lipides spécifiques non synthétisés par l’organisme et dont l’apport est alimentaire.

On distingue deux types d’acides gras essentiels. Les acides gras oméga 6 et les acides gras oméga 3. Les omégas 6 sont contenus dans la viande de poulet, de porc ou de boeuf, dans les huiles végétales telles que l’huile d’Olive ou l’huile de Colza. Les omégas 3 sont présents dans le poisson et les huiles de poisson. Les acides gras essentiels ont un intérêt dans la qualité de la peau mais également pour leur puissant pouvoir anti inflammatoire. Ils sont donc incontournables dans la prise en charge de maladies inflammatoires chroniques intestinales. Notons l’importance de l’apport en Vitamine E qui potentialise l’effet des acides gras essentiels.

Source : Wikimalia