Premier diplôme universitaire en Droit Animalier

Lundi 5 septembre a été inauguré le premier Diplôme Universitaire en droit animalier créé par l’Université de Limoges et soutenu par la Fondation 30 Millions d’Amis.

L’année 2016 marque la création historique du tout premier Diplôme Universitaire en droit animalier. Cette formation de 54 heures a été lancée par l’Université de Limoges sous l’impulsion du professeur Jean-Pierre Marguénaud et parrainée par la Fondation 30 Millions d’Amis. L’objectif : permettre aux étudiants mais également aux professionnels (magistrats, avocats, vétérinaires, responsables d’associations de protection animale…) d’acquérir les connaissances de base en droit animalier et d’inciter à la réflexion dans une approche intellectuelle, intégrant à la fois une dimension philosophique, anthropologique et une approche juridique nationale, européenne et internationale.

"La promotion du droit animalier par la transmission du savoir juridique et sa formation est un enjeu majeur pour les combats que nous avons à mener. La prochaine page de l’histoire du droit animalier va s’écrive à Brive et, en tant que partenaire, la Fondation 30 Millions d’Amis est fière de pouvoir inaugurer cette première session" commente Jean-François Legueulle, Délégué Général de la Fondation 30 Millions d’amis.

1ère session, 1er succès !

Cette formation unique en France a rencontré un franc succès : 83 candidatures ont été reçues pour les 25 places disponibles. L’université a donc décidé de relever l’effectif à 32 personnes.

Cette formation leur donnera les clés d’une spécialisation en droit animalier et leur permettra d’être davantage sensibilisés aux problématiques de cette discipline juridique complexe qui doit tenir compte à la fois des liens affectifs que l’homme tisse avec l’animal, des questions d’éthique, des enjeux économiques…

Le prix Jules Michelet

L’inauguration du diplôme sera aussi l’occasion de présenter le défi qui attend les 32 inscrits à cette première session : dans le cadre du contrôle des connaissances, les étudiants et professionnels concourront pour le Prix Jules Michelet (créé à cet effet en hommage à l’historien qui signa plusieurs textes sur la relation homme-animal) qui récompensera la meilleure proposition de modification du droit animalier.

Source : 30 millions d'Amis

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *