Le fléau des abandons en été

En France, toutes les minutes on abandonne plus de 11 animaux domestiques, soit environ 100 000 abandons par an, dont 60 000 l'été.

Chaque année et ce depuis plus de 30 ans, les associations de protection animale se battent contre les abandons d’animaux de compagnie. Des abandons, particulièrement nombreux à la veille des vacances d’été. Aucun pays n’y échappe, l’abandon est un fléau planétaire.

Selon une étude lancée par 30 millions en partenariat avec BVA, sur les abandons d’animaux, il s'avère que l’été reste la période où les abandons sont les plus nombreux, mais qu'une dé-saisonnalisation se constate de plus en plus. Pour 42 % des refuges interrogés, les abandons s’échelonnent dorénavant sur l’année entière. L’importance des RTT et le fractionnement des congés expliquent cette évolution.

Quelles sont les principales raisons de l'abandon ?

Les raisons énoncées par les personnes qui abandonnent apparaissent souvent comme infondées, ou de mauvaise foi. Selon les responsables des refuges, 85 % des propriétaires qui viennent abandonner leur animal ne s’intéressent pas à ce qu’il va devenir…

Quels sont les profils types des animaux abandonnés ?

La grande majorité (plus de 9 sur 10 !) des chiens abandonnés est de grande taille. L’abandon semble donc lié à une absence de prise en compte préalable des besoins de l’animal. Par exemple, un chiot attendrissant sur lequel on a “craqué” est abandonné une fois devenu grand, faute d’avoir anticipé son évolution physique.

Pour ceux qui abandonnent pour pouvoir partir "en vacances", des solutions existent pour faire garder son animal même gratuitement ! Le guide pratique "faire garder son animal domestique" donne des pistes pour ne pas abandonner son animal faute de ne pouvoir le faire garder. Il faut savoir que son animal abandonné sera, au mieux, derrière des barreaux une partie de sa vie et au pire euthanasié …

Qu’il s’agisse d’un chien ou d’un chat, l’animal qui arrive en refuge est âgé de 1 à 5 ans, dans 2 cas sur 3. Il s’agit de l’âge auquel l’animal devient adulte. On peut considérer que la phase de découverte ludique des premières années s’achève alors que les responsabilités deviennent plus apparentes. Cela bien confirme bien que l’achat impulsif d’un animal, sans réflexion préalable, est à l’origine de nombreux abandons.

La Fondation 30 millions d'Amis, 1er partenaire des refuges animaliers, va encore une fois débuter une nouvelle campagne de prévention avant les vacances d'été. Cette dernière a pour nom "Soyez du bon coté" ! (voir la campagne)

 

Comment agir ?

  • En diffusant que l’abandon n’est pas un acte anodin mais qu’il entraîne la souffrance et la mort de l’animal.
  • En sensibilisant vos amis et votre famille à la responsabilité de l’acte d’adoption et à la valeur de la vie animale.
  • En vous portant bénévole pour aider les associations de protection animale.
  • En adoptant en refuge.
  • En faisant stériliser vos animaux.
  • En faisant des dons aux associations et aux refuges.
  • En aimant et en protégeant vos animaux.

Aujourd’hui, avec toutes les campagnes contre l’abandon qui dénoncent la lâcheté et la cruauté d’un tel acte, il est difficile de comprendre comment certaines personnes peuvent encore et consciemment abandonner leur animal de compagnie. Si l'homme est capable du pire, ne désespérez pas, il est également capable du meilleur. Alors chacun, agissons à notre niveau contre ce fléau.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *