Interview de Marion Cotillard sur les orques de Marineland d'Antibes

Marion Cotillard s'exprime sur les orques du Marineland d'Antibes suite au film de rouille et d'os.

Interview datant de 2012 par "The Hollywood Reporter" que les médias français se sont bien cachés de traduire et diffuser.

Marion Cotillard jouait le rôle de Stéphanie, dresseuse d'orques, qui suite à un accident lors d'un spectacle perdra ses jambes.

"J'arrivais de Los Angeles, en plein décalage horaire. Je suis arrivée 5min avant le spectacle des orques. J'y ai assisté et j'ai essayé de me retenir de vomir et de pleurer."

L'actrice était là pour rencontrer sa formatrice, qui lui enseignerait les gestuelles auxquelles ces créatures répondent, figures et tours de passe passe pour le public en échange de poisson. Ce fût, pour dire les choses simplement, le pire cauchemar de Marion Cotillard.

"A la fin du spectacle, la dresseuse s'est tournée vers moi, tout sourire, grande énergie et m'a demandé si ça m'avais plu. Je suis dis est-ce que je vais lui mentir ou lui dire la vérité. Mais ne pouvant mentir, je lui ai donc répondu : Je vais être honnête, j'ai détesté. Je déteste voir les animaux en captivité. Je ne comprend pas comment les être humains peuvent retirer ces magnifiques créatures de leurs environnement, les garder dans des piscines, jouer avec eux comme des marionnettes et y trouver du plaisir. Je ne retournerais jamais au Marineland."

Faisons donc tous un appel à Marion Cotillard, pour qu'elle soit l’ambassadrice de la cause des cétacés en captivité et fasse entendre leurs voix dans le monde entier.

- CONTACT -

agence@agence-adequat.com

Marion Cotillard
c/o ADÉQUAT
108, rue Réaumur
75002 Paris
FRANCE

Pour aller plus loin, nous vous proposons de regarder le documentaire "Blackfish" également intitulé L'Orque tueuse en France,  réalisé par Gabriela Cowperthwaite, sorti en 2013. Ci-dessous le Trailer du documentaire.

[alert-warning]Attention, la vidéo ci-dessous peut contenir des scènes choquantes ! [/alert-warning]

 

Blackfish est en grande partie centré sur l'orque Tilikum du parc aquatique SeaWorld mais, plus généralement, a pour but de démontrer les dangers de la captivité sur certaines espèces. Le film a été présenté au cours du festival du film de Sundance 2013, où il a été acheté par Magnolia Pictures afin de bénéficier d'une diffusion plus large.

Le documentaire se concentre sur la captivité de l'orque (en anglais killer whale, soit « baleine tueuse ») Tilikum, responsable de la mort de trois personnes, et des conséquences de la captivité sur ces créatures aussi gigantesques qu'intelligentes.

Blackfish suit la vie de Tilikum, de sa capture en 1983 au large de l'Islande, à l'animosité des autres baleines retenues en captivité à son égard et, enfin, à son isolement dans un bassin ; tant d'éléments qui, selon Cowperthwaite, ont largement contribué à l'agressivité de l'orque.

Source: Anti-Marineland , Wikipedia

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *