Australie : fin des tests de cosmétiques sur les Animaux

L’Australie vient de faire passer une loi légiférant sur le statut des animaux. Le pays a profité de ce texte pour s’aligner sur l’Europe en matière de tests pour les produits cosmétiques.

Si l’idée est acceptée en France ou en Europe, les animaux ne sont pourtant pas reconnus comme des êtres vivants à part entière partout à travers le monde. En Europe, il aura fallu des dizaines d’années de luttes pour obtenir la fin des tests des produits cosmétiques sur les animaux.

Au tour de l’Australie d’interdire la vente de cosmétiques testés sur les animaux. Cette décision du gouvernement fédéral australien n’a rien d’anodin. En effet, dès le mois de juillet 2017, des milliers de produits cosmétiques vont disparaître des rayons des magasins.

Le journal australien, The Herald Sun, a rapporté les propos de Ken Wyatt, le ministre de la Santé :

"Tester des ingrédients cosmétiques sur des créatures vivantes est parfaitement inutile et cruel et il était temps que l’Australie rejoigne le nombre croissant de pays qui ont déjà interdit ces tests."

Ainsi, l’Australie rejoint l’Europe en calquant ses lois sur celles du Vieux Continent qui interdit tous les essais sur les animaux depuis 2013. Plus important, tous les produits qui ont été testés sur les animaux ou qui contiennent des substances testées sur des animaux seront purement simplement interdits et retirés de la vente.

Il s’agit de 27 000 animaux (pour l’essentiel des rongeurs) qui sont concernés par cette décision. De plus dans le viseur de cette loi, des marques célèbres telles que L’Oréal, Revlon ou encore Estée Lauder.

Désormais seuls les essais pour les médicaments pourront être commercialisés en Australie, et à condition qu’ils soient testés de "manière responsable". Le gouvernement exigera des preuves qu’il n’y a pas d’autres alternatives.

Il s’agit donc là d’un premier pas en faveur de davantage de protection des animaux, il ne reste plus qu’à espérer que cela incite d’autres pays à entériner ces mêmes lois.

Source : MinuteNews

Commentaires (1)
  1. cheap car insurance 1 octobre 2016

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *