Aisne : découverte de 171 cadavres d'Animaux

C’est un véritable charnier qu’a découvert la Fondation 30 Millions d’Amis au domicile d’une femme à Crupilly, dans l’Aisne (28/12/2015).

Suite à une décision de justice, la Fondation 30 Millions d'Amis était venue secourir une soixantaine de chiens, des vaches, des chèvres, des moutons, des volailles… aux côtés des gendarmes de La Capelle et de la Fondation Assistance aux Animaux. Mais la Fondation n'a retrouvé que leurs cadavres... En tout, 171 cadavres dont 57 chiens, 32 chiots, 11 chats, 6 poules, 6 cochons d’Inde ou encore 16 souris ont été découvert enfouis dans des congélateurs, des armoires, des recoins, sous des lits ou des tables.

"Ce que j’ai vu est indescriptible, il n’y a pas de mot pour décrire ça. Tout l’intérieur de la maison, aussi bien les sols que les meubles étaient recouverts d’excréments de chiens. L’odeur terrible qui s’en dégageait est restée imprégnée sur nos vêtements même après notre départ. Nous avons découvert des cadavres d’animaux partout…" décrit Laëtita Bos, membre de l’équipe de sauvetage de la Fondation 30 Millions d’Amis.

Des cadavres à chaque recoin

"Nous avons d’abord découvert des chiots entassés dans un des tiroirs du congélateur de la cuisine, au milieu de la nourriture. Ensuite, nous en avons trouvé dans des armoires, dans des piles de linge. Mais surtout, nous avons trouvé une trentaine de chiens dans deux congélateurs. Certains étaient blessés, pleins de sang, d’autres étaient congelés avec leurs chiots contre elles… C’était un vrai spectacle de désolation. Dans la buanderie, nous avons trouvé une chienne encore vivante en train d’étouffer dans un lave-linge." poursuit-elle.

Quant aux conditions de vie de ces animaux avant leur mort, elles ont été terribles : "ils ne devaient jamais sortir vu la quantité d’excréments, certains étaient confinés sous des planches. D’autres étaient très maigres donc ne devaient pas manger à leur faim" explique Laëtitia Bos.

En tout, seuls quelques animaux ont été retrouvés vivants dans ce domicile : 5 chiens et 6 chiots, un bouc, 2 poules, des oiseaux, des souris et une mygale.

Mais heureusement, 73 chiens ont pu être retrouvés dans un entrepôt désaffecté.

Appel aux familles d'accueil

Ces animaux ont été placés dans des refuges pour le moment. Si vous souhaitez être famille d'accueil, vous pouvez contacter :

  • Le refuge de Villevaudé (77) : 01 60 26 20 48
  • Le refuge de Morainvilliers (78) : 01 39 08 00 87

Condamnation

Corinne L. a été jugée au tribunal correctionnel de Laon, à l'issue de sa garde à vue. Cinq des six chefs de prévention ont été retenus contre elle. La justice lui a reproché d’avoir détourné des animaux alors qu’elle devait les rendre et les remettre à la fondation Assistance aux animaux. On lui reproche aussi de détenir ces animaux en grand nombre sans aucune autorisation légale. Enfin, lundi, elle a commis un acte de rébellion, mordant au doigt un gendarme jusqu’au sang. Seul l’acte de cruauté envers un animal domestique n’a pas été retenu, le président Philippe Melin considérant que Corinne L. "n’a pas d’intention de faire souffrir les bêtes".

Le procureur de la République Baptiste Porcher a demandé une peine de six mois de prison ferme avec une interdiction de détenir des animaux. Il n’a pas été tout à fait suivi puisque Mme Leroux écope d’une peine de quatre mois de prison avec sursis, avec mise à l’épreuve de deux ans et obligation de soins psychologiques. Le tribunal décide aussi de ne pas interdire la propriétaire à détenir des animaux partant du principe que ceux qu’elle avait ont déjà été confisqués.

Sources : 30 millions d'amis, L'Aisne Nouvelle

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *